Avons-nous besoin de la CAA ?

À qui est destinée la CAA ? Quand pouvons-nous commencer à utiliser la CAA ? Comment pouvons-nous évaluer la CAA ? La réponse à ces questions peut aider à déterminer si l'on a besoin de la CAA.

Les systèmes de communication, les stratégies et les outils remplaçant ou complétant la parole naturelle sont connus sous le nom de Communication Améliorée et Alternative (CAA). Ces outils aident les personnes ayant des difficultés à communiquer. Comment savoir qui a besoin de la CAA ? Quand doit-on débuter avec la CAA ? Comment pouvons-nous déterminer au mieux si une personne a besoin d'outils alternatifs et de stratégies pour l'aider à communiquer, ou si elle pourrait en tirer un avantage.

À qui est destinée la CAA ?

De nombreuses raisons, troubles et handicaps peuvent conduire à ce qu'une personne soit incapable de parler. Elle peut avoir une déficience développementale ou un trouble acquis qui a affecté sa capacité à parler, ou elle peut avoir perdu la capacité de parler temporairement en raison du stress, de l'anxiété ou même d'une urgence médicale.

Sur la base d'un diagnostic, il n'est pas toujours possible de dire si une personne a besoin de la CAA. Une personne atteinte d'autisme peut ou non avoir besoin de la CAA. Une personne qui a subi une attaque peut ou non avoir besoin de la CAA.

Toute personne qui ne peut pas faire usage de la parole pour communiquer peut bénéficier d'une certaine forme de CAA. La communication est un droit humain qui doit être accessible à tous.

Quand peut-on commencer à utiliser la CAA ?

De nombreuses personnes qui ne peuvent pas parler peuvent bénéficier d'une certaine forme de CAA pour les aider à communiquer. Mais, quand peut-on commencer ? Quel est le bon moment ?

En premier lieu, il est important de préciser qu'il n'y a pas d'âge requis pour utiliser la CAA. On n'est jamais trop jeune ou trop vieux pour utiliser la CAA. On peut commencer à utiliser la CAA à tout âge. D'ailleurs, dès qu'une personne a commencé à utiliser la CAA, celle-ci n'est pas obligée d'utiliser son système tout le temps ni pour toujours.

La CAA est recommandée dans les cas suivants :

  • Lorsque le langage est en cours de développement
  • Pour aider le discours lorsque celui-ci est difficilement compréhensible
  • Lorsque le langage ne s'est pas développé
  • Lorsqu'une personne ne peut temporairement pas faire usage de la parole
  • Lorsqu'une personne a perdu la parole ou lorsqu'elle a été détériorée

Communicateurs multimodaux

De nombreuses personnes qui ne peuvent pas parler mais qui utilisent la CAA sont des communicateurs multimodaux. Cela signifie qu'ils peuvent communiquer leurs messages de plusieurs façons. Ils utilisent peut-être une combinaison de sons et d'approximations de mots, des gestes et des signes ainsi qu'un système de CAA. Les différentes méthodes de communication devraient être valorisées et respectées. Toute communication nous renseigne sur la personne et la situation.

Ce n’est pas parce qu’une personne est capable de se faire comprendre, en utilisant quelques mots ou quelques sons, qu’elle ne pourra pas bénéficier de la CAA. Fournir un système de CAA à une personne dont la parole est limitée lui procurera un vocabulaire et des capacités linguistiques étendues ainsi que la possibilité de communiquer bien plus que ce dont elle serait capable avec la parole seule.

Évaluer la CAA - Quel système de CAA faut-il utiliser ?

Si vous devez utiliser la CAA, vous pouvez choisir entre de nombreux systèmes et approches différents. Faire le bon choix dépend de plusieurs facteurs - les besoins physiques et sensoriels, le langage et les compétences en lecture et écriture, ainsi que le niveau du soutien disponible dans l'environnement de la personne, pour n'en citer que quelques-uns. Choisir un système de CAA serait beaucoup plus simple s'il existait un test destiné à guider les personnes concernées. Cependant, de nombreuses personnes qui ne peuvent pas parler ne pourraient pas passer les tests ni les évaluations utilisés habituellement pour tester l'aptitude à la parole, au langage, ou encore, les capacités à écrire et à lire. Même lorsque les tests sont possibles, les facteurs qui interviennent dans le choix d'un outil de CAA sont tellement complexes que le test seul est inefficace.

A la place, il est préférable d'utiliser un processus nommé « évaluation dynamique » qui permet d'observer la façon dont une personne communique différents messages dans différents environnements au cours d'activités différentes. Il est alors possible d'observer leurs comportements de communication informelle. Nous pouvons observer leurs interlocuteurs et la manière dont ils aident la personne. Ensuite, nous utilisons un ou plusieurs systèmes de CAA ou approches qui pourraient correspondre. Nous observons si les systèmes et les approches proposés correspondent, puis nous émettons des recommandations. L'évaluation dynamique est plus efficace si celle-ci est menée avec l'aide d'un professionnel expérimenté dans la CAA.

Vous pourrez consulter sur le site de PrAACtical (en anglais) des articles utiles contenant des check-lists spécifiques et des outils d'évaluation de la communication pour la CAA.

Au cours des processus d'évaluation de la CAA, vous lirez peut-être qu'un certain nombre de « compétences préalables » sont nécessaires avant de pouvoir débuter avec la CAA. Cette idée était prédominante dans les années 80 quand ASHA a reconnu la CAA comme domaine de pratique, mais la recherche a montré depuis, que ce n'est pas le cas. En fait, toute personne ne pouvant pas faire usage de la parole pour communiquer peut bénéficier d'une certaine forme de CAA. Par exemple, de nombreuses personnes ayant une déficience intellectuelle qui a eu une incidence sur le développement de leur langage tirent profit à observer d'autres personnes utiliser la CAA pour fournir de l'information réceptive, bien avant que la personne puisse l'utiliser de façon indépendante. La communication est un droit humain qui doit être accessible à tous. Consultez les références et les liens fournis à la fin de cet article pour plus d'informations et de support en ce qui concerne l'exigence de compétences préalables.

Il est également important de rappeler que les résultats d'une évaluation de CAA ne permettent pas toujours de prédire ce qu'une personne est capable de faire. Souvent, lorsque la CAA est mise en place et que l'individu est capable de communiquer plus efficacement, le langage et les compétences de communication peuvent se développer.

Qui peut apporter de l'aide avec la CAA ?

Les orthophonistes ont généralement été formés dans le domaine de la CAA. Cependant, tous les orthophonistes n'ont pas reçu la même formation ou n'ont pas la même expérience de la CAA. De la même façon, dans les écoles et les hôpitaux, les membres du personnel d'assistance (tels que des professeurs, thérapeutes, infirmières, ou des travailleurs sociaux) ont des niveaux d'expérience différents avec les utilisateurs de CAA. On acquiert beaucoup de connaissances en travaillant dans le domaine de la CAA. Si vous avez besoin d'assistance en matière de CAA, cherchez toujours un professionnel qui a travaillé dans ce milieu.

Vous pouvez aussi aller sur Internet. Vous y trouverez de nombreuses communautés au sein desquelles des familles et des professionnels offrent leurs conseils et leur aide.

Notre communauté en langue française sur Facebook est le groupe AssistiveWare communauté francophone Proloquo2Go, Proloquo4Text et plus.

De quelle CAA avons-nous besoin ?

La CAA intègre tous les outils et les stratégies qu'une personne peut utiliser pour communiquer lorsque celle-ci n'est pas en mesure de parler.

Est-ce que l'utilisateur potentiel de CAA préfère ou bénéficie d'une forme non-assistée de CAA, telle que des gestes, des expressions faciales ou le langage des signes ?

Ou bénéficie-t-il d'une forme assistée de CAA telle que des cartes, des tableaux de symboles, ou des outils high-tech (dispositifs de génération de la parole, applis de CAA pour iPad, par exemple...) ?

Un utilisateur potentiel de CAA peut aussi utiliser un système de CAA à base de pictogrammes ou un système textuel.

Un système de CAA peut être un système textuel nécessitant l'utilisation d'un clavier. Cela peut généralement convenir à une personne ne pouvant pas parler mais ayant développé ou conservé de bonnes compétences en lecture et en écriture.

De nombreuses personnes qui n'ont pas l'usage de la parole n'ont pas encore acquis de compétences en lecture et en écriture. Dans ce cas, nous leur procurons un système de CAA à base de pictogrammes qui utilise les photos, les images et les symboles.

Page d'accueil de Proloquo2Go avec un vocabulaire Crescendo intermédiaire 7 par 11 boutons
Proloquo4Text présentant le clavier et un texte de bienvenue

Avons-nous besoin de la CAA ?

La CAA profitera à toute personne qui ne peut pas communiquer efficacement en utilisant uniquement la parole.

Vous pouvez peut-être vous poser les questions suivantes :

  • La personne est-elle capable de parler ?
  • Ce qui est prononcé peut-il être compris par d'autres personnes ?
  • La personne ressent-elle de la frustration lorsqu'elle n'est pas comprise par les autres ?
  • La personne a-t-elle de nombreuses idées qu'elle ne peut pas transmettre par la parole ?
  • Les variations et les fluctuations de la capacité que possède la personne à utiliser la parole sont-elles importantes ?
  • De quels autres moyens dispose-t-elle pour communiquer ?
  • Quels autres outils ont-ils pour apprendre à demander, commenter, exprimer des opinions, poser des questions, partager des histoires et des expériences, et avoir des conversations ?
  • Est-ce que la personne a des problèmes avec le langage réceptif ? Leur développement linguistique est-il encore en train d'émerger ? Un modèle de communication visuelle pourrait-il soutenir le développement du langage réceptif de la personne ?

Posez-vous ces questions. Décidez comment la CAA pourrait être profitable. Faites donc une avancée conséquente en utilisant la CAA.

Le parcours de la CAA

Tout au long de ce parcours, vous allez apprendre de nombreuses choses sur la communication et la CAA. Les étapes et les chemins possibles sont nombreux. Chacune de ces étapes peut faire en sorte qu'une personne n'ayant pas l'usage de la parole, ou très peu, puisse réussir à communiquer.

Si vous souhaitez savoir où vous en êtes dans le parcours de la CAA, ou faire des plans pour accompagner le changement et progresser, utilisez notre Guide Apprendre la CAA. Cela peut vous aider à choisir le système de CAA qui convient à une personne, à mettre en place une démarche de CAA et enfin à développer le langage et la communication.

  • Si vous pensez qu'il vous faut une solution de CAA à base de pictogrammes, la première étape sera certainement la section « Mise en place de la CAA ».
  • Si vous pensez qu'il vous faut une solution de CAA textuelle, vous pourrez en lire davantage ici.
  • Si vous êtes prêt pour la CAA à base de pictogrammes, votre prochaine étape est la section « Commencez à communiquer ».
  • Si vous avez déjà commencé à utiliser la CAA à base de pictogrammes, vous pouvez vous intéresser à la manière d'avancer avec la section « Construisez le langage et la communication ».
  • Si vous rencontrez des difficultés avec la mise en place de la CAA à base de pictogrammes, consultez « Les obstacles qui peuvent se dresser sur la route du succès ».

Bonne chance ! N'hésitez pas à contactez notre équipe d'assistance si vous avez besoin d'aide en cours de route.

L'équipe AssistiveWare

__________________________________________________________________________________

Liens et références