Modéliser la Fierté Autiste

Autisme
4 minutes de lecture | 17 juin 2022

Apprendre aux enfants autistes la notion de fierté (Autistic Pride), c'est comme leur apprendre à utiliser la CAA. Vous devez modéliser la fierté pour eux et les placer dans le bon environnement.

L'auteur de ce blog -Tiffany Modeste, est une utilisatrice de CAA, adulte autiste et parent d'enfants autistes. En plus d'être un défenseur de l'autisme, Tiffany discute également de l'épilepsie, du TDAH et du TOC. Vous pouvez trouver son travail sur @NighFunctioningAutism sur Instagram et TikTok.

En tant qu'utilisateur de la Communication Améliorée et Alternative (CAA), je sais que la meilleure façon d'apprendre à un étudiant à l'utiliser, est de lui montrer la CAA en pratique. La modélisation de la CAA, ou le manque de modélisation, pour être précis, est le plus grand obstacle à l'apprentissage de la CAA.

Cela est également vrai si vous essayez de cultiver la notion de fierté chez votre enfant ou votre proche autiste. Le 18 juin est l'Autistic Pride Day, une journée pour célébrer nos particularités et notre joie. Il est important pour un enfant autiste de montrer qu'il est fier d'être différent, ce qui lui permet de se valoriser, d'espérer, de se sentir bien dans sa tête à long terme et de progresser.

2022 Autistic Pride Tiffany portrait
Dans une société validiste et obnubilée par la parole, modéliser la fierté est l'une des choses les plus difficiles à faire.

En tant que parent noir autiste et handicapé dont les enfants partagent mes identités, je sais par expérience combien il est nécessaire d'inculquer la fierté. En même temps, je suis conscient de la difficulté de la situation dans un monde qui transmet constamment des messages contraires à nos enfants. Nous vivons dans une société où il existe une stigmatisation généralisée du fait d'être handicapé, différent et atypique de quelque manière que ce soit. Cela peut sembler impossible, mais je suis convaincu que ça ne l’est pas.

Qu'est-ce que la Fierté Autiste ?

Voici les deux définitions du mot « Pride » (fierté) proposées par le Oxford Learner's Dictionaries :

pride /prīd/ nom (« fierté » nom féminin)

  1. Un sentiment de plaisir ou de satisfaction profond, résultant de ses propres réussites ou celles des personnes avec lesquelles on est étroitement lié, ou résultant des qualités ou possessions qui sont largement admirées.
  2. Conscience de sa propre dignité.

La fierté des personnes autistes, c'est donc prendre plaisir à être soi-même et autiste. Apprécier comment être autiste contribue à être ce que vous êtes et à ce que vous accomplissez. En outre, c'est avoir confiance en son droit à la dignité humaine et celui de sa communauté.

À partir de ces deux définitions, comment inculquer un sentiment d’auto-satisfaction et de dignité à nos enfants autistes ?

Les deux premières lettres de « pride » sont le P et le R. P.R. signifie également « relations publiques » et je crois que nous, parents, soignants, thérapeutes et enseignants, devrions nous considérer comme des responsables de relations publiques. Notre tâche est de veiller à ce que l'identité de nos enfants ne souffre pas d'une réputation négative qui bloque leur parcours vers l'épanouissement.

Commencez par le langage que vous utilisez

La première étape consiste à faire attention à la façon dont nous parlons de l'autisme, du handicap, de la parole (suprématie de la parole) et de la CAA, et à reconnaître que nos attitudes finiront par imprégner les pensées intérieures de nos proches autistes. Nous savons déjà que la société remplit leurs mondes intérieurs de messages négatifs sur eux-mêmes. À tel point que même s'ils connaissaient la vérité sur eux-mêmes, ils peuvent rester incertains ou, pire encore, se convaincre que ce qu'ils entendent et lisent est la vérité.

Réalisez que la façon dont nous parlons de l'autisme et du handicap détermine la façon dont nos enfants se perçoivent et comment les autres perçoivent l'autisme. La façon dont la société perçoit l'autisme a une influence directe sur la façon dont nous, personnes autistes, sommes traitées. Les messages négatifs ne pénètrent pas seulement l'esprit de nos enfants, mais aussi celui des personnes qui leur enseignent et interagissent avec eux. Ce message détermine la façon dont les agents de police, le personnel scolaire, le personnel des établissements, les professionnels de santé et de nombreuses autres personnes importantes voient et traitent nos enfants tout au long de leur vie.

Les entourer de fierté

Le dernier aspect crucial pour nourrir son amour-propre, est de s'assurer que des enfants, adolescents et adultes autistes comme eux et fiers d'eux-mêmes gravitent autour de votre enfant.

Mais je dirais aussi dans la vie des parents, car les adultes handicapés et autistes peuvent être de bons amis, qu'ils côtoient ou non votre enfant. Vous pouvez apprendre de nous en tant qu'individus, et pas seulement par rapport à la façon dont nous pouvons être des modèles pour votre enfant.

Mais le simple fait de vivre nos vies peut aussi être un modèle pour les familles. Découvrez comment nous nous organisons, nous gérons les services, nous sommes sociables et comment nous existons tout simplement.

En plus d'être des mentors, nous sommes d'excellents employés, parents, frères, sœurs et amis et nous nous adaptons à tous les aspects de la société. Les enfants handicapés et leurs familles ont besoin de mentors et d'amis. J'ai eu la chance de grandir avec d'autres personnes autistes et handicapées adultes, amis de la famille. J'aimerais que tous les enfants autistes et leurs parents puissent vivre la même expérience. Cela a fait une telle différence dans la façon dont je voyais et vois encore mon avenir.