Les personnes qui ne peuvent pas compter uniquement sur la parole pour communiquer dépendent de la CAA pour faire passer leurs messages au quotidien. Mais y a-t-il un dispositif de secours au cas où leur système de CAA habituel ne serait pas disponible (pour les activités de routine comme pour les crises majeures) ? En planifiant la communication, vous assurez la mise en place d’un système de secours et sauvegardez les capacités communicatives de la personne.

Sofia s’est réveillée à l’hôpital sans se souvenir de la façon dont elle y est arrivée. Elle a appris plus tard qu’elle s’était effondrée au travail. Elle s’est réveillée à l’hôpital sans son système de CAA et était incapable de le réclamer. Visiblement, l’infirmière qui a répondu à l’appel ne savait pas que Sofia ne pouvait pas parler. Sofia communique habituellement en tapant sur un clavier mais elle s’est soudainement retrouvée dans une situation où elle était sous perfusion et reliée à des appareils de surveillance et pratiquement incapable de contrôler ses mains.
En général, Daniel tape ses messages ou sélectionne des symboles sur son système de CAA. Il arrive parfois qu’il soit incapable de formuler clairement ses messages lorsqu’il est très stressé. Au fil du temps, Daniel et sa sœur ont développé une stratégie. La sœur de Daniel répertorie les messages éventuels dans un ordre spécifique, à chaque fois qu’elle sent qu’il est sur le point de se retrouver dans cet état. Elle commence par dire « Je vois que quelque chose ne va pas, Daniel. Est-ce le bruit ? » Elle fait une pause, et s’il ne répond pas, elle continue de dresser la liste des problèmes éventuels qu’il ne peut pas résoudre sans aide extérieure. Dans les moments où Daniel est incapable de formuler des messages, il trouve beaucoup plus facile de répondre simplement aux options proposées. Daniel et sa sœur ne savent pas que leur stratégie porte un nom : le balayage assisté par un partenaire. Ils savent simplement que cela fonctionne dans les moments où il a le plus de mal à communiquer.

CAA indisponible : établir un plan

Chaque utilisateur de Communication Améliorée et Alternative (CAA) est susceptible de se retrouver dans un environnement où celle-ci n’est pas facilement accessible. Le système de CAA est peut-être en panne ou déchargé. L’écran peut être trop sombre la nuit, lorsque l’utilisateur est dans son lit, et trop clair lorsqu’il se trouve à l’extérieur par temps ensoleillé. Dans le pire des cas, il est possible que l’utilisateur de CAA doive faire face à une urgence et qu’il se retrouve séparé de celle-ci.

De nombreux utilisateurs de CAA que nous avons interrogés ont décrit plusieurs outils de communication qu’ils utilisent pour les associer à chaque tâche. Malgré cela, seules quelques personnes disposent d’un plan de secours qui leur permette de savoir quoi faire si elles n’étaient plus en mesure d’accéder à leur système CAA high-tech.

Assurez-vous de disposer d’un plan pour savoir comment communiquer si vous n’avez pas votre système de CAA à portée de main. Anticipez la possibilité de ne plus être en capacité d’utiliser votre système, parce que votre condition a changé. Par exemple, si vous êtes soudainement incapable d’utiliser vos mains comme vous le faites maintenant.

8 stratégies clés lorsque la CAA n’est pas disponible

Ces conseils pratiques peuvent vous assurer de disposer d’un plan de secours solide pour les situations imprévues et pallier un problème d’accès à la CAA.

1. Demander à utiliser la CAA

Si la CAA n’est pas immédiatement disponible et si son utilisateur ne peut pas simplement l’obtenir, entraînez vous à la demander.

Certaines stratégies comprennent :

  • Des bracelets ou des symboles pour indiquer que l’utilisateur a besoin de son système de CAA.
  • « Crier » ou faire des vocalises pour attirer l’attention du partenaire de communication.
  • Un bouton à message unique, programmé pour prononcer la phrase « Allez chercher mon système de CAA, s’il vous plaît ». Les boutons à message unique sont même disponibles en version portable, comme par exemple, une montre à message unique ou un trousseau de clé.
  • Une page d’information plastifiée que la personne porte sur elle pour indiquer sa façon de communiquer et demander à quelqu’un de lui procurer son système de CAA.

2. Être un bon partenaire de communication

Les partenaires de communication doivent être sensibles aux signaux non verbaux laissant penser qu’un système de CAA est nécessaire, par exemple, lorsque l’utilisateur tend la main vers son appareil ou le regarde. Même lorsque l’utilisateur de CAA ne s’exprime pas clairement ou est incapable de demander son système, les bons partenaires de communication prennent l’initiative de proposer l’utilisation du système de CAA. La CAA devrait être proposée mais pas imposée.

3. Utiliser des alternatives sur papier

Il peut être important d’avoir de l’expérience avec les systèmes de CAA rudimentaires en version papier, car ils peuvent se révéler être des supports alternatifs indispensables lorsque la CAA n’est pas disponible.

  • Créez une copie papier du système de CAA. Imprimez les captures d’écran des pages principales du système de CAA et plastifiez-les ou placez-les dans un dossier ou un classeur.
  • Ceux qui tapent sur un iPad pour communiquer peuvent imprimer l’alphabet ou un clavier de leur système de CAA.
  • Entraînez-vous avec un tableau alphabétique rudimentaire. Cela vaut pour les utilisateurs de CAA et leurs partenaires de communication. Un tableau alphabétique pourrait être offert dans certains environnements de soins, comme par exemple à l’hôpital. Les utilisateurs de CAA qui sont déjà familiarisés avec l’utilisation d’alternatives sur papier peuvent s’adapter plus rapidement à de nouvelles situations et lorsqu’ils doivent communiquer autrement. De plus, les tableaux sur papier peuvent être utiles pour suppléer les appareils électroniques dans des situations où ceux-ci fonctionnent mal (en plein soleil, ou à la piscine, par exemple).

Des tableaux comme ceux-ci peuvent être fixés à des emplacements prévus à cet effet pour faciliter leur accès. Ils peuvent même être agrandis pour gagner en visibilité dans un environnement donné, et devenir un outil.

Téléchargez un tableau contenant les mots principaux permettant l’affichage des symboles associés à des mots courants, et un tableau alphabétique dans la AssistiveWare Core Word Classroom (en Anglais).

4. Utiliser la communication multimodale

Les utilisateurs de la CAA apprennent souvent à mettre en œuvre des stratégies afin de communiquer des messages courants de plusieurs façons différentes. Ces stratégies multimodales comprennent les gestes et le fait de pointer du doigt, des photos sur un téléphone, des dessins ou l’écriture, les recherches Google, le langage du corps et l’expression faciale. Chacune de ces différentes façons de communiquer aide à fournir une alternative à la CAA.

5. Pointer du doigt des objets réels

Il est souvent aussi facile et rapide de communiquer des souhaits et des besoins en utilisant des objets réels présent dans son environnement. Les parents et les éducateurs peuvent être tentés d’encourager les apprenants de la CAA à « utiliser leurs mots » plutôt que de montrer du doigt des personnes ou des objets. Cependant, montrer des objets réels est une stratégie alternative utile lorsque la CAA n’est pas disponible.

6. Inclure du matériel visuel

Les visuels améliorent la communication. Un utilisateur de CAA peut montrer du doigt une photo dans un cadre sur l’étagère de la maison familiale ou l’afficher dans son appareil photo pour définir le sujet de la conversation. Encouragez cette flexibilité avec du matériel visuel.

7. Utiliser plusieurs méthodes d’accès

De nombreux utilisateurs de CAA ont des corps complexes. Parfois, cela peut affecter leur capacité à accéder à leur système de CAA comme ils le feraient habituellement. Par exemple, lors d’une surcharge sensorielle, il peut être difficile pour un utilisateur de CAA de regarder et de montrer du doigt son système de CAA. Dans ces moments là, cela peut lui être utile d’utiliser un autre moyen d’accéder à son système de CAA, comme par exemple le balayage assisté par un partenaire.

8. Balayage assisté par un partenaire

Le balayage assisté par un partenaire est une stratégie utile pour tout utilisateur de CAA. L’utilisateur de CAA écoute son partenaire de communication lorsqu’il répertorie (ou balaye) différents mots, puis indique sa préférence lorsqu’il entend ou voit le mot qu’il souhaite utiliser. Le balayage assisté par un partenaire devient plus efficace et plus fiable à mesure que l’utilisateur de CAA et que le partenaire de communication acquièrent de l’expérience.

En savoir plus sur le balayage assisté par un partenaire :

  • L’utilisateur de CAA doit disposer d’un moyen efficace et compréhensible pour indiquer ses préférences : « C’est celui que je veux ». Cela peut être matérialisé par la réponse « Oui », d’un mouvement de la tête ou du corps, d’une expression du visage ou par le fait d’appuyer sur un bouton.
  • Toute communication peut être réalisée avec le balayage assisté par un partenaire. Un partenaire de communication peut répertorier des mots reliés à n’importe quel sujet pour permettre à un utilisateur de CAA de choisir celui ou ceux qui conviennent. Cela peut être une stratégie alternative cruciale, utilisée uniquement dans les moments où le système de CAA habituel de l’utilisateur est indisponible.

Liens et références (en Anglais)