Comment aider ? Etre assistant de CAA

Les assistants de CAA sont les personnes qui aident les utilisateurs. Ils ne parlent pas à la place de l’utilisateur, mais ils les aident à s’exprimer. Dès que possible, les assistants de CAA demandent à l’utilisateur de quelle manière celui-ci souhaite être aidé. Ils aident à identifier les obstacles et trouvent des solutions.

Les personnes qui ont des besoins de communication complexes ont généralement quatre choses en commun :

  • La parole seule ne leur permet pas de satisfaire leurs besoins en matière de communication.
  • Ils ont vraisemblablement recours à la technologie pour communiquer ou auraient tout intérêt à le faire.
  • Ils ont des difficultés à exprimer leurs idées (des difficultés que la technologie qu’ils utilisent pour communiquer ne peut pas leur permettre de surmonter).
  • Ils tireraient bénéfice à être accompagnés par un assistant de CAA, c’est-à-dire un allié qui s’implique dans leur progression en matière de communication.

Lorsqu’elle était malade et qu’elle était à l’hôpital, Sofia a demandé à son ami Alex de venir avec elle. Alex a expliqué au personnel de l’hôpital que Sofia utilisait la CAA et qu’ils devaient faire preuve de patience et lui donner le temps de taper ses réponses. La présence d’Alex a changé la façon dont le personnel de l’hôpital traitait Sofia. Elle a même le sentiment d’avoir reçu de meilleurs soins.

Daniel a par moments le sentiment d’être « submergé » et pendant ces moments il a l’impression d’avoir l’esprit un peu confus. Il devient rapidement angoissé lorsque quelque chose tourne mal. Dans ces moments là, quand il a du mal à exprimer ce qu’il veut, son ami Jessie est d’une aide précieuse. Jessie rappelle alors à Daniel qu’il doit utiliser son système de CAA. Il lui demande d’ouvrir son dossier de phrases avec lesquelles il peut faire comprendre à son interlocuteur que quelque chose ne va pas. Jessie fait des suggestions pour qualifier la nature du problème que Daniel rencontre, afin que ce dernier puisse répondre par oui ou par non. Il aide Daniel à clarifier et à organiser sa pensée et d’être en mesure de s’exprimer. Grâce à Jessie, Daniel se sent davantage compris.

Samuel adore son cours de littérature. Mais il a tendance à se positionner en observateur plutôt que de participer aux débats. Son ami Taylor s’est rendu compte que son professeur ne remarque pas toujours lorsque Samuel lève le doigt pour intervenir ou lorsqu’il est en train de taper sa réponse. Taylor s’est proposé de lever le doigt à chaque fois que Samuel souhaite participer. Grâce à son aide, la classe a appris à patienter le temps nécessaire pour que Samuel puisse contribuer aux discussions.

Les assistants de CAA aident les utilisateurs à surmonter leurs problèmes de communication. Les chercheurs appellent ce rôle « facilitateur de CAA ». On les appelle plus généralement « assistants de CAA ». Peu importe la manière dont on les appelle, les assistants de CAA permettent aux utilisateurs d’être entendus.

Les assistants s’accordent pour dire que l’utilisation de la CAA représente un travail considérable. Ils apportent leur aide dans un esprit de solidarité. Ils ne parlent pas à la place de la personne concernée. Ils demandent directement à l’utilisateur de quelle manière il souhaite être aidé. Les assistants créent simplement les conditions qui permettent à l’utilisateur de CAA de s’exprimer par lui-même.

Illustration de deux personnes portant une grande clé
Les assistants de CAA peuvent aider à effectuer une partie du travail d’adaptation dans un monde souvent inaccessible aux utilisateurs de CAA.

Il arrive fréquemment que les gens assurent le rôle d’assistant de CAA de manière officieuse. Il peut s’agir de camarades de classe, des parents, de thérapeutes, ou de professeurs, si l’utilisateur de CAA est toujours à l’école. Dans le cas d’un adulte, il peut s’agir d’un ami, d’un frère ou d’une sœur, ou encore de quelqu’un qui aide les personnes handicapées. La plupart des personnes qui jouent ce rôle ne savent pas qu’il existe un nom pour le qualifier. De nombreux assistants remplissent une partie du rôle seulement au lieu d’aider l’utilisateur à communiquer dans toutes les situations possibles.

Aussi, bon nombre d’utilisateurs de CAA ne bénéficient pas d’une aide régulière. Ils ne peuvent donc être entendus que dans certains endroits, dans certaines circonstances et à certains moments. Chaque utilisateur de CAA tirerait avantage d’un plan de sélection et de formation d’une ou plusieurs personnes appelées à devenir ses assistants de CAA, si nécessaire, et selon ses propres conditions.

Vous êtes peut-être déjà un assistant de CAA !

Vous avez exercé une partie du travail d’un assistant de CAA si vous avez déjà :

  • recherché des solutions de communication pour vous-même, ou un membre de votre famille qui ne peut pas s’exprimer uniquement par la parole. Vous avez peut-être déjà comparé les applications disponibles sur le marché ;
  • fait la promotion de la CAA, auprès de l’équipe pédagogique d’une école, au profit d’un élève ;
  • remarqué qu’un camarade de classe n’a pas son système de CAA avec lui et si vous avez demandé au professeur d’attendre pendant que vous l’aidiez à le récupérer ;
  • demandé à un élève ou à un client de terminer son message pour que les autres puisse l’entendre ;
  • modélisé l’utilisation d’un système de CAA pour un camarade de classe qui vient de débuter l’apprentissage de la CAA ;
  • demandé à un organisme de soutien aux personnes handicapées de vous recommander un assistant de CAA ;
  • aidé quelqu’un, pendant une évaluation de CAA, à répondre aux questions sur la façon dont il communique ;
  • encouragé vos amis à attendre poliment pendant que l’utilisateur de CAA tape son message ;
  • expliqué à un employé d’un service clients que la personne que vous aidez, utilise la CAA et qu’il peut parler à l’aide de son appareil ;
  • participé à des rendez-vous médicaux ou d’autres rendez-vous importants avec un utilisateur de CAA, pour vous assurer qu’il obtienne une réponse à toutes ses questions et qu’il soit impliqué dans toutes les décisions qui le concernent ;
  • programmé des messages dans un système de CAA pour le compte d’un utilisateur.

L’assistant de CAA aide à faciliter la vie des utilisateurs dans un monde qui, le plus souvent, n’est pas adapté aux personnes qui ont des difficultés à communiquer. Ils travaillent en étroite collaboration avec l’utilisateur de CAA pour s’assurer de répondre précisément à leurs besoins.

Qui peut devenir assistant de CAA ?

Tout le monde peut être assistant de CAA ! Il s’agit souvent d’amis ou de camarades de classe, des parents, de jeunes adultes, des frères et sœurs, des conjoints ou époux, ou encore du personnel dédié aux personnes handicapées.

Les assistants de CAA doivent :

  • connaître parfaitement l’utilisateur et passer beaucoup de temps avec lui, afin qu’il puisse identifier les barrières à la communication ;
  • identifier les problèmes, avec l’utilisateur, et réfléchir ensemble aux solutions possibles ;
  • promouvoir les solutions.

Dans les endroits formels comme les écoles ou sur le lieu de travail, la plupart des utilisateurs de CAA ont besoin d’un facilitateur dédié. Il peut s’agir d’une personne qui dispose de l’autorité nécessaire pour, par exemple, adapter le plan de travail d’un élève, commander des équipements ou former le personnel.

Quelles sont les tâches d’un assistant de CAA ?

Si l’utilisateur de CAA est un étudiant, l’assistant est dans ce cas souvent un camarade de classe qui fait en sorte que la CAA soit toujours disponible pour l’utilisateur, prévient les autres s’il est en train de composer un message, et demande à ses camarades d’attendre la réponse. L’assistant de CAA idéal peut être un administrateur, un professeur, ou un thérapeute qui dispose du pouvoir de changer les choses dans l’école ou de négocier des solutions avec des adultes dans un environnement donné.

Un adulte qui ne peut pas faire l’usage de la parole a besoin d’un assistant de CAA. Cette personne peut s’assurer qu’un référent soit présent à l’évaluation de la CAA, qu’un certain nombre de solutions de CAA soient envisagées, et que la CAA soit proposée et efficacement implémentée. Ils peuvent regarder des séminaires en ligne pour apprendre comment programmer de nouveaux messages dans le système de CAA, appeler à l’aide l’assistance technique, ou s’assurer que le personnel veille à ce que le matériel soit chargé et prêt à être utilisé. Ils peuvent aussi aider l’utilisateur à créer un blog pour rester au contact de ses amis, ou aller sur Facebook pour chercher une communauté d’autres personnes qui souffrent des mêmes difficultés. Ils peuvent former d’autres personnes pour leur apprendre la meilleure manière de communiquer avec quelqu’un qui a perdu l’usage de la parole.

Les adultes qui utilisent la CAA de longue date sont souvent entourés d’amis, de partenaires ou d’autres personnes qui assurent de manière informelle le rôle d’assistant de CAA. Les utilisateurs peuvent juger par eux-mêmes dans quelles circonstances ils sont capables de communiquer et les domaines pour lesquels ils rencontrent des difficultés. Le recours à un assistant de CA peut être une solution pour faciliter la communication.

Faites-le vous-même

Derrière la plupart des utilisateurs adultes de CAA qui réussissent, on retrouve souvent... eux-mêmes. Après avoir interviewé une vingtaine d’utilisateurs de CAA, un seul adulte n’avait personne autour de lui pour jouer le rôle de facilitateur de la CAA. Tous les acteurs de la CAA devraient s’en préoccuper. Beukelman, Ball & Fager (2008) ont découvert qu’il était rare pour un utilisateur de CAA d’être aussi efficace que leur facilitateur. Il est fréquent de voir des utilisateurs de la CAA changer leur propre comportement en réponse aux difficultés qu’ils rencontrent. Ils réduisent l’utilisation qu’ils font de la CAA et communiquent beaucoup moins.

Il n’est pas possible de connaître précisément le nombre d’utilisateurs de CAA réduits au silence en raison des difficultés qu’ils ont à s’exprimer. Comme le déclare une personne interrogée, « Je communique moins lorsque je ne dispose pas d’aide dans mon entourage ». Les utilisateurs de CAA ne peuvent pas résoudre les problèmes d’accessibilité qui ne sont pas sous leur contrôle direct, tels que changer le format d’une réunion ou la manière dont un professeur mène une discussion. Si d’autres se sont montrés récalcitrants à les aider dans le passé, ils peuvent hésiter à demander de l’aide à leur employeur, leurs amis ou leur famille. C’est à ce niveau que l’assistant de CAA peut intervenir. Mettre en œuvre la CAA ne signifie pas accorder un traitement spécial à quelqu’un. Il faut simplement s’assurer que l’utilisateur de CAA puisse avoir une vie normale.

Les questions à poser

Avez-vous déjà pensé à toutes les difficultés qu’un utilisateur de CAA était susceptible de rencontrer dans sa vie quotidienne ? Avez-vous déjà réfléchi à la manière de créer des conditions de communications plus favorables ? Avez-vous identifié une personne au sein de l’environnement de l’utilisateur qui puisse aider à surmonter ces difficultés ?

Les utilisateurs et les assistants de CAA peuvent utiliser la check-list « Supprimer les obstacles à la communication grâce à la CAA » pour identifier les difficultés et trouver des solutions adaptées.

En résumé

L’assistant de CAA élimine les obstacles qui empêchent l’utilisateur de s’exprimer. Connaissez-vous quelqu’un qui pourrait devenir assistant de CAA ? Faites-lui part dès maintenant de cet article et de la check-list !

Liens et références